Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
Bandeau rouge

Spécimens – Château > 2012-2013

SPÉCIMENS.
Collections, croisements, sentinelles

Artistes : Ivana Adaime Makac, Mark Dion, Anthony Duchêne, Carsten Höller, Hanna Husberg, Sanna Kannisto, Kôichi Kurita, Lucy + Jorge Orta, herman de vries et Douglas White.

Des Lumières nous avons hérité le goût d’une connaissance ordonnée et encyclopédique de la nature par le biais de la collection et de la classification. Dans une complicité historique, l’artiste et le scientifique ont cherché chacun à leur manière à circonscrire la nature par la représentation.

Avec l’exposition Spécimens, le château de Chamarande se transforme en un véritable Muséum où la nature environnante s’installe pour passer l’hiver.

Onze artistes internationaux  présentent le fruit de leurs confrontations avec les pratiques naturalistes. À partir de spécimens imaginés ou prélevés sur le terrain, ils inventent un nouvel échantillonnage du monde. Ils créent leurs propres modalités de classement, protocoles d’observation et d’expérimentation qui calquent et déjouent les processus scientifiques pour décomposer notre représentation du monde naturel.

À l’instar des espèces sentinelles, dont la sensibilité extrême aux altérations de leur milieu est un indicateur précoce des perturbations des écosystèmes, les artistes, à l’aune des enjeux écologiques, sont les marqueurs d’une remise en question de la notion de progrès, de développement scientifique et humain, à l’échelle de la Terre.
Par quels procédés appréhendons-nous la nature ?
Avec quels spécimens-étalons bâtissons-nous notre représentation du monde ?
Comment nos conceptions scientifiques maintiennent-elles l’illusion d’un environnement contrôlé ?
Comment prendre en compte le singulier, l’immatériel, l’accident ?
Quelles sont nos responsabilités éthiques et esthétiques vis-à-vis de l’environnement que nous transformons ?
Mais aussi de celui que nous décidons de laisser intact ?

Cet ensemble d’œuvres monumentales offre aux visiteurs la possibilité de s’immerger dans la flore merveilleuse d’un hectare de forêt amazonienne, d’observer les spécimens rares d’espèces disparues, de traverser un cimetière d’éléphants – écho à l’extinction orchestrée des grands mammifères, de dresser une nouvelle cartographie des sols devant l’accumulation de milliers d’échantillons dont la diversité chromatique est la principale richesse, de rendre hommage au fruit d’hybridations incertaines et cruelles, ou encore de libérer les espèces du joug de l’homme à l’image de ce ver à soie prisonnier depuis 5.000 ans de la sélection humaine, d’écouter le récit des hommes qui tiraient dans les nuages pour faire venir la pluie, de mettre en question les lois de la perception humaine par le brouillage des sens et le jeu des arômes.

Immergés dans un espace d’observation et d’interaction privilégié, les visiteurs sont engagés par l’ensemble des témoignages formulés à préserver l’existant tout en découvrant de nouvelles connaissances.

Une approche conviviale des espaces d’exposition et de médiation invite ainsi à entrer dans une dynamique d’échanges pour mieux vivre ensemble.

L’expérience se prolongera au printemps-été 2013 avec l’exposition Milieux.
Les 98 hectares du site seront alors ponctués par des dispositifs scénographiques et plastiques qui permettront d’appréhender les conditions de découverte de la notion de milieu, entre passé, présent et avenir du Domaine de Chamarande.
Le château accueillera la première exposition monographique consacrée, en France, à l’artiste américain Brandon Ballengée. Ce dernier, en résidence à Chamarande, complètera le propos de l’exposition dans le parc sur l’observation des milieux, notamment par son travail sur les malformations des amphibiens.

Commissaire associé COAL

SPÉCIMENS. Collections, croisements, sentinelles
25 novembre 2012 – 31 mars 2013

au château •
> mercredi, jeudi et vendredi, 14h-17h ●
> samedi, dimanche et jours fériés, 12h-17h

Spécimens, 2012-2013 : Carsten Höller / Lucy + Jorge Orta / Ivana Adaime Makac / Sanna Kannisto © Droits réservés