Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
bandeau

Sam 11 oct / Nouveau cycle > conférence d’art contemporain

LES CONFÉRENCES D’ART CONTEMPORAIN
L’ART CONTEMPORAIN expliqué à ma mère

L’art contemporain fêtera ses 70 ans le 8 mai 2015 !
Pour marquer l’événement nous vous proposons un nouveau cycle de conférences sur les âges de la vie. Pour que l’art parle à chacun d’entre nous, nous vous invitons à venir souffler tout au long de l’année 2014-2015 les 70 bougies de l’art contemporain. Autour du thème, L’art contemporain expliqué à ma mère, ce sont les questions générationnelles et intergénérationnelles que nous aborderons dans les productions artistiques de 1945 à nos jours. Avec le feuilleton L’art contemporain fête ses 70 ans, chaque conférence consacre un épisode de 26 minutes aux principaux groupes, mouvements et tendances de l’art depuis 1945, l’art découpé comme un gâteau pour mieux en éclairer son histoire par tranche, ou plus exactement par décennie…

Samedi 11 octobre 2014
Vénus Beauté : qu’est-ce qui est beau ?
La beauté [de/dans] l’art contemporain
Le poids des apparences : du physique dans l’art

> Le feuilleton : les années 1945-1955

Qu’est-ce qui est beau ? Tout le monde convient aujourd’hui qu’une œuvre peut prendre la forme qu’elle souhaite, utiliser les matériaux les plus divers, si elle touche le spectateur par sa « beauté ». Mais de quelle beauté parle-t-on ? D’une beauté intérieure, mystérieuse, intraduisible, d’une beauté plastique, d’une beauté technique, ou de tout
cela à la fois ? S’il semble que l’idée de beauté dans l’art ait perdu sa toute puissance, elle n’en reste pas moins un concept toujours actif – Matthew Barney, Vanessa Beecroft, Yves Klein, Mariko Mori, Orlan, Cindy Sherman, Rosemarie Trockel, Mark Wallinger…

De la même façon, le corps s’est émancipé des canons de beauté, et chacun semble être libre de ses choix physiques et vestimentaires. Pour autant les médias ne cessent de fixer de nouveaux critères toujours plus contraignants en nous faisant vivre sous l’empire de la beauté et dans le culte de l’apparence physique. Notre enveloppe corporelle reflète-elle donc la vérité de ce que nous sommes ? Le corps n’est-il qu’un produit publicitaire de nous-mêmes ?

Dans le feuilleton L’art contemporain fête ses 70 ans, nous évoquerons la beauté de l’après-guerre, la naissance de la Nouvelle École de Paris, Alechinsky, Jorn, de Staël, Vasarely et Zao Wou-Ki. De l’Abstraction lyrique à l’École de New York, quand l’art déplace son centre de gravité de l’autre côté de l’Atlantique. Histoire d’une traversée : de Belle de Jour à Sex and the City…

D’octobre à mai, un samedi par mois, à 15h, salle Roland Pierre
Tout public

Lilian Bourgeat, Rocking Chair, aluminium, 2009, collection du Fonds départemental d’art contemporain de l’Essonne, acquis en 2012 © Laurence Godart