Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
Bandeau rouge

Le pavillon du belvédère

Le pavillon du belvédère

Entre 1740 et 1745, dans le cadre des travaux qu’il mène dans le Domaine pour Louis de Talaru, Pierre Contant d’Ivry fait ériger le pavillon du belvédère dans un esprit d’homogénéité avec les autres bâtiments : l’usage de la pierre et de la brique répond au style Louis XIII du château.

Le pavillon ouvre ainsi la perspective sur la campagne environnante, d’où son nom de belvédère qui signifie belle vue. Mais on le désigne également sous le nom de pavillon de chasse ou encore pavillon de musique. En effet, ce lieu était propice aux concerts, aux discussions de salon et aux collations. Dédié à la détente et au divertissement, il était à l’origine meublé à cet effet.

Situé sur un tertre qui ferme la partie sud-ouest du parc, le pavillon est orienté vers l’extérieur du Domaine, ce qui le différencie des bâtiments d’un parc à la française habituellement tournés vers le cœur des jardins.

Des graffitis, laissés sur les murs par des soldats américains pendant la Seconde guerre mondiale, restent aujourd’hui visibles. Ces dégradations d’hier participent désormais de l’histoire du bâtiment restauré en 2000.

© Droits réservés