Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
Bandeau rouge

L’orangerie

L’ORANGERIE

En 1760, dans le cadre de la campagne de travaux que Pierre Contant d’Ivry mène sur le Domaine pour Louis de Talaru, l’orangerie est construite à l’emplacement de l’ancienne maison du garde. La vocation de l’orangerie était d’abriter d’octobre à mai les arbres fragiles ou exotiques pendant la saison froide. Orangers, citronniers, lauriers, grenadiers et géraniums étaient entreposés.

À la fin des années 1960, Auguste Mione adjoint au bâtiment originel une construction moderne pour aménager un logement. Depuis cette époque, les orangers sont conservés dans la serre située à l’arrière de l’orangerie.

La façade de l’orangerie, en briques et pierres alternées, s’accorde aux autres bâtiments du Domaine. À l’intérieur, la recherche de chaleur motive l’architecture : les grandes fenêtres, orientées au sud, invitent le soleil, tandis que les murs épais et la charpente – renforcée par des plaques de plâtre clouées – permettaient une meilleure isolation ; cette dernière en bois de châtaigner a été restaurée à la fin des années 1990.

© Henri Perrot