Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
Bandeau rouge

Le jeu de l’oie

Le jeu de l’oie

D’après un projet aquarellé de Pierre Contant d’Ivry pour le parc de Chamarande de 1742, le jeu de l’oie présente un espace organisé en spirale comprenant 63 cases, comme le veut la règle du jeu établie depuis l’Antiquité.

Exceptés les vestiges du pavillon, socle et bases de colonnes toscanes, rien ne subsistait du jeu. C’est pourquoi le paysagiste Jacques Sgard décide de revaloriser la zone en 1999. Mais le jeu de l’oie connaît une dégradation rapide de son état, notamment les plantations de houx qui supportent mal l’exposition très ensoleillée du site.

La réhabilitation de l’espace est à nouveau à l’étude. Il s’agit de renouveler les plantations pour redonner toute l’ampleur et le volume à cet espace historique remanié plusieurs fois au fil des siècles.

Plan d’un bosquet en jeu de l’oie pour Chamarante [sic] dessiné par Pierre Contant d’Ivry, 1er septembre 1742 © Archives départementales de l’Essonne
Plan d’un bosquet en jeu de l’oie pour Chamarante [sic] dessiné par Pierre Contant d’Ivry, 1er septembre 1742, Archives départementales de l’Essonne