Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
Bandeau rouge

FESTIVAL RENCART #2 – MARIELLE SPALONY – REPROGRAMMATION

RENCART 2020 – Carte blanche à Marielle Spalony

 

La carte blanche à Marielle Spalony n’a pu ouvrir du fait de la situation sanitaire. Si celle-ci évolue à partir de janvier, l’exposition sera ouverte au public du 7 au 10 janvier inclus

 

« Je sais ce que je veux faire plus tard : je veux être artiste ! » Révélation soudaine, je suis alors en terminale… et je m’y consacre depuis : études de dessin aux Beaux-Arts de Paris, restauration de tableaux, événementiel, décoration d’intérieurs, dessin animé…, disciplines diverses qui m’ont façonnée, nourrie.

Curieuse, je suis une artiste touche à tout, toujours en recherche de diversité, de nouveauté et de liberté.

Et c’est dans le monde du théâtre parisien que je me suis pleinement épanouie en exerçant mes talents confirmés de peintre en tant que peintre décorateur, chef peintre puis enfin scénographe, un métier passionnant et complet alliant technique, mise en espace et créativité.

2014. Un beau matin, j’ai ressenti que le moment était venu d’ouvrir une nouvelle page à mon histoire, celle de la sculpture.

Au détour d’un rayon du marché aux fleurs de Rungis, je découvre par hasard une petite bobine de fil d’aluminium, une vraie rencontre avec ce matériau tendre qui se laisse facilement travailler dès lors que l’on est dans l’instant présent, dans un geste précis et unique. Un nouvel horizon s’est ouvert à moi.

A travers cet art nouveau pour moi, je continue de grandir dans une expression plus libre et plus personnelle. Mes créations sont tournées vers l’Humain, dans toute sa fragilité, sa complexité, sa démesure, ses errances aussi, ainsi que dans tout ce qui l’entoure, les passerelles qu’il crée vers les Autres et les liens qu’il tisse avec sa Terre, dans le Visible et l’Invisible, dans la Vie et la Mort.

De la torsion de mes fils sont nés de petits personnages dont les postures traduisent une intériorité et une présence habitée et qui voyagent et évoluent au milieu de plantes étranges, de maisons suspendues. Notre imaginaire peut à loisir emprunter les passerelles, monter les escaliers, lever les rideaux de ces mondes utopiques pour s’inventer l’Histoire.

La lumière a toujours été importante dans mes scénographies, elle est vitale dans mes sculptures, la lumière comme un matériau à part entière, tout comme le papier, le grillage, le bois ou le tissu que j’intègre au gré de mes créations; et bien plus encore, la lumière comme guide pour l’Homme sur un chemin ascendant vers la sagesse et la bienveillance.

2020. Il me faut aller plus loin. A l’occasion de cette exposition au Château de Chamarande, j’ai voulu retrouver la couleur, la toile, mes pinceaux et le plaisir de peindre. Un retour qui n’avait de sens qu’en relevant un nouveau défi pour moi, celui de mélanger la peinture et la sculpture et la lumière.

Un thème s’est imposé naturellement, le côté sombre de L’Homme, vivant dans un monde de plus en plus désincarné et j’ai essayé de le traiter avec poésie, nous invitant non pas à la résignation mais à reprendre en main le destin de notre Humanité.

Il me plait de croire que cet Homme tout puissant soit aussi capable du meilleur lorsque qu’il se centre sur sa Terre et prend conscience que cette Nature luxuriante, magnifique et bienfaitrice est un cadeau précieux à chérir dans le savoir, la transmission et le partage pour revenir à l’essence de la Vie.

Bienvenue à toutes et tous dans mon univers.

Exposition ouverte au château :

mercredi-samedi-dimanche • décembre-janvier, 13h-17h – Accès libre et gratuit (jauge limitée)

Visuels : Marielle Spalony, droits réservés

Mesures sanitaires

Afin de limiter les risques d’une reprise de l’épidémie, le port du masque est obligatoire pour visiter l’exposition dans le château.

Le virus est toujours là, restons vigilants et contribuons tous à la sécurité et à la santé de chacun(e)

Nous vous remercions pour votre compréhension 

page