Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
Bandeau rouge

Philippe Ramette > Échelle 1

PHILIPPE RAMETTE

Échelle 1, 2007
Aluminium
Hauteur : 16 m
Collection du Fonds départemental d’art contemporain de l’Essonne, acquis en 2008

Les œuvres de Philippe Ramette tiennent autant de la pièce unique que de l’objet manufacturé. Elles ont la perfection technique de produits industriels (pièces usinées ou bois vernis) mais elles relèvent aussi du bricolage et du sur-mesure dans leur conception.

Sur la façade du château, s’appuie une échelle en aluminium surdimensionnée… La monumentalité de l’installation, haute de seize mètres avec des barreaux espacés de plus d’un mètre, est une création spécifique pour le Domaine de Chamarande. L’Échelle 1 de Philippe Ramette capte immédiatement l’attention des visiteurs, et l’œuvre s’avère très vite peu adaptée à une utilisation rationnelle…

L’artiste Philippe Ramette cherche ici à accentuer l’effet d’optique par le recul et le point de vue éloigné sur le château. Par le seul jeu du regard, l’édifice apparaît plus petit qu’il n’est en réalité : un château de poupée dans un vaste théâtre de verdure ? Prenez du recul et laissez-vous guider par vos sensations visuelles.

En principe, je ne réalise jamais d’œuvres spécifiquement pour un site.
À Chamarande, la particularité du Domaine m’a pourtant inspiré une pièce installée en extérieur : c’est une échelle en aluminium dont j’ai multiplié les proportions. Cet objet, qui fait seize mètres de haut, est placé dans les douves et repose contre la façade extérieure du château.
Le spectateur n’y a pas accès. L’effet d’optique recherché est accentué par l’espace qui permet le recul et un point de vue éloigné. Ce projet mise sur un effet visuel simple qui fait apparaître le château plus petit qu’il n’est en réalité.
– Philippe Ramette

De l’autre côté du château, près du canal, vous pourrez également découvrir l’insolite Plongeoir !

Philippe Ramette est né en 1961. Plasticien et photographe, l’artiste réalise des dispositifs et des appareils à expérimenter physiquement qu’il qualifie « d’objets à réflexion ». Les travaux de Philippe Ramette combinent plusieurs registres : le grandiose, le philosophique et le poétique autant que le dérisoire, l’humour et l’absurde.

FDAC Essonne : Philippe Ramette, Echelle 1, 2007 © CDEssonne _ Henri Perrot / Marc Domage