Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
Bandeau rouge

Le FDAC s’expose en Essonne 2015

Une collection à partager
Janvier-avril 2015

Pour cette 4e édition, dix nouvelles structures du territoire essonnien s’ouvrent à l’art contemporain en accueillant une installation ou une œuvre qui questionne un espace public. Avec les équipes du Domaine de Chamarande, les responsables des structures ont sélectionné les pièces exposées et imaginé une médiation ludique et décalée interrogeant l’imaginaire collectif.

Accueillir une œuvre dans une structure qui n’a pas cette vocation première est l’un des défis du partenariat hors les murs. C’est s’intéresser à la question de l’échange, de la rencontre, de l’itinérance et de l’appartenance à un patrimoine commun dans un espace fréquenté par les usagers, dans un équipement du champ social ou du champ culturel.

Cette dynamique d’ouverture de la création contemporaine s’accompagne de temps de médiation, d’ateliers et de propositions artistiques, qui sont autant de rendez-vous favorisant l’accès de tous à la culture.

• Maison départementale des solidarités (MDS)
Athis-Mons Juvisy

À la MDS, c’est un immense téléphone rouge, Telephone conversation de Mick Peter, qui interpelle le public dans le hall d’accueil. Un des liens entre les travailleurs sociaux et le public, le téléphone est en effet prétexte à de nombreuses interprétations dans un monde toujours plus connecté.

• Établissement départemental d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EDHAP)
Courcouronnes

Dans le jardin de l’EDHAP, un animal un peu étrange au pelage rougeoyant s’est installé près d’un bosquet. La sculpture de Luc Lauras, qu’une main d’enfant aurait pu modeler, sera très certainement adoptée par les résidents et leurs familles.

• Musée du Château
Dourdan

Au Musée du Château de Dourdan, qui célèbre au printemps 2015 l’animal au Moyen Âge, trois œuvres rappellent ce bestiaire fantastique et un peu inquiétant : Chien et No future de Myriam Mechita, et Maria d’Erika Verzutti ; elles ponctuent le parcours des collections permanentes en jouant sur l’effet de surprise : un dialogue surprenant entre patrimoine et création contemporaine !

• Centre départemental de prévention santé (CDPS)
Évry

Présentés à l’entrée du CDPS, les Socles à réflexion de Philippe Ramette sont une bouffée d’oxygène pour les usagers, une invitation à la réflexion et une ouverture sur le paysage environnant. Par ses folles inventions et ses délirantes machineries poétiques, l’artiste introduit l’humour dans ses créations pour emmener le spectateur vers un répertoire de formes extravagantes qui suscitent le plus souvent l’étonnement et l’émotion.

• Médiathèque départementale
La Ferté-Alais

Avec la sculpture colorée et profilée de Frédéric Platéus, Magnéto, les lecteurs de la médiathèque redécouvrent les lettrages stylisés inspirés de la tradition littéraire. Ancien graffeur, l’artiste aime transposer l’univers du tag dans ses installations en passant d’une surface plane à une œuvre en volume : du dessin à la forme !

• Maison pour tous de Courdimanche – Centre social et culturel (CSC)
Les Ulis

Au CSC, l’imposant et étrange triporteur Empyreum d’Anthony Duchêne diffuse des arômes intrigants qui créent des moments de surprise auprès des adultes et des enfants. Un éveil des sens original pour une découverte artistique et scientifique inhabituelle.

• La Conserverie des Potagers
Marcoussis

À la Conserverie, La Roue de Sylvain Gouraud, une imposante photographie d’un détail de tracteur, est accrochée comme un symbole. L’artiste évoque ici cette nouvelle agriculture, ouverte aux innovations technologiques et au travail en réseau, qui permet aux agriculteurs d’être également les acteurs d’une conscience écologique.

• Maison du Parc naturel du Gâtinais
Milly-la-Forêt

À la Maison du Parc, les Terres d’Île-de-France de l’artiste japonais Koîchi Kurita trouvent naturellement leur écrin. Depuis trente ans, il parcourt le monde à la recherche d’échantillons de terres. Artiste en résidence au Domaine de Chamarande (2013-2014), il a réalisé cette magnifique installation composée de 100 flacons de verre contenant des terres, récoltées notamment en Essonne.

• Centre médical et pédagogique (CMP)
Varennes-Jarcy

Au CMP, la vidéo Frankendael montre l’évolution d’un paysage, au fil des saisons, à partir d’un point de vue unique. Les spectateurs sont invités à observer les changements de la nature, et sont ainsi sensibilisés aux transformations environnementales.

• Institut Médico-Professionnel Léopold Bellan
Vayres-sur-Essonne

À l’Institut, les sculptures en extérieur Ana 2 de Jean-Gabriel Coignet offrent des cadrages décalés sur le parc. En écho, la vidéo Y croire de Lola Gonzalez cherche à provoquer une interrogation sur les images qu’on nous donne à voir…

Retrouvez toute la programmation de l’édition 2015Livret Le FDAC s’expose en Essonne… 2015

Oeuvres de la collection du FDAC de l'Essonne © Laurence Godart