Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
Bandeau rouge

Paysages urbains > 2015-2016

PAYSAGES URBAINS
Rêve et réalité

Artistes : Éric Baudelaire, Alain Bublex, Jean-Marc Bustamante,
Philippe Chancel, Claire Chevrier, Robin Collyer, Stéphane Couturier,
Thibaut Cuisset, Marcel Dinahet, George Dupin, Léo Fabrizio,
Gilbert Fastenaekens, André Mérian, Jürgen Nefzger, Paola de Pietri,
Catherine Poncin

L’année 2015 s’intéresse à la question de l’habiter, un sujet qui touche chacun d’entre nous dans son quotidien ; elle amène une réflexion sur nos manières d’investir, de vivre et de circuler sur nos territoires.

Après HABITER et ses installations, PAYSAGES URBAINS propose un autre regard, celui des photographes de paysage. Entre documentaire et projection dans un futur rêvé, c’est un panorama en images des aménagements urbains menés ces soixante-dix dernières années qui nous montre comment l’empreinte de l’homme, et notamment celle de son habitat, transforme en profondeur notre environnement.

Si le travail de George Dupin présente un projet d’urbanisme global avec la création d’une ville nouvelle comme Marne-la-Vallée, les photographies de Jürgen Nefzger illustrent le rêve de propriété de l’homme occidental avec des résidences d’habitation à Sélestat ; d’autres vues prises en France témoignent de la multiplication des zones pavillonnaires uniformes.

En poussant vers l’orient, ce sont des ensembles modernes, gigantesques et extravagants, autour d’Astana, la capitale du Kazakhstan, ou d’Istanbul, la grande métropole turque, que mettent en lumière les images de Philippe Chancel et de Paola de Pietri.

En confrontant ces constructions urbaines aux projets fictifs d’Alain Bublex et de Léo Fabrizio – deux artistes présents dans la collection du FDAC de l’Essonne -, le constat semble évident : la réalité est parfois peu éloignée de l’utopie.

La question du territoire essonnien est ici abordée avec les photographies de Claire Chevrier. Au fil des mois, elle a arpenté le département pour saisir, avec une démarche d’observation distanciée, les paysages urbains et les aménagements paysagers reconnus comme les plus à l’avant-garde depuis les années 1960 : Athis-Mons, Évry, Grigny, Morangis, Paray, le Plateau de Saclay, Ris-Orangis et Vigneux.

Eric Baudelaire s’intéresse également au territoire en déplaçant notre regard, par effet miroir, des paysages de Clermont-Ferrand aux villes indiennes. Ce jeu de regards croisés se retrouve dans les vues d’André Mérian autour des principaux ports du bassin méditerranéen que sont Alexandrie, Gênes, Izmir, Marseille, Tanger, Thessalonique et Valence.

D’un bout à l’autre du globe, de Moscou avec Thibaut Cuisset à Toronto avec Robin Collyer, en passant par l’Essonne avec Claire Chevrier, l’exposition PAYSAGES URBAINS vous entraîne le temps d’un hiver dans un voyage imagé, aux frontières du rêve et de la réalité.

Commissariat associé Christine Ollier*

PAYSAGES URBAINS
rêve et réalité
6 décembre 2015 – 27 mars 2016
au château
> mercredi, 14h-17h ●
> samedi et dimanche, 13h-17h

Profitez d’une pause récréative au cœur de l’exposition ! Au château, détendez-vous dans les canapés-bibliothèques imaginés par Paul Cox, et prenez le temps de découvrir les travaux des photographes de l’exposition, et plus largement ses différentes thématiques, en feuilletant les ouvrages que nous mettons à votre disposition.

* Cette exposition au Domaine de Chamarande poursuit le cycle Paysage Cosa Mentale initié en 2012. Ce cycle et l’ouvrage de synthèse publié à cette occasion rassemblent de nombreux artistes européens et américains. Leurs œuvres issues des collections publiques françaises ont permis de démontrer l’importance du renouvellement perceptif du paysage à travers 40 ans de photographie contemporain.

Exposition PAYSAGES URBAINS 2015-2016 © Philippe Chancel / © Paola de Pietri / © Claire Chevrier / © André Mérian / © Jürgen Nefzger / © Georges Dupin