Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
Bandeau rouge

DANHÔO > 10 février – 22 avril 2018

DANHÔO

DANHÔO
10 février – 22 avril 2018

• au château
mercredi, 14h-17h
samedi et dimanche, 13h-17h
fermé les jours fériés
• à l’orangerie
tous les jours, à partir de 9h


Né en Chine, Danhôo s’installe à Paris en 1983. Il commence sa carrière en tant que chauffeur livreur de matériel artistique pour la Maison Marin, avant d’assister les artistes Erró, Robert Combas, Lucciano Castelli, Lee Ufan et JonOne. Avec ses frères, il crée l’Atelier Phuong à Paris, spécialisé dans l’encadrement de tableaux. Sa présence dans le milieu de l’art lui permet de se rapprocher de nombreux artistes contemporains issus notamment du Street Art et des cultures urbaines. À présent, Danhôo se consacre à la peinture, sa passion depuis plus de vingt ans.

Dans ses créations, Danhôo s’inspire des traditions et de la culture de son pays natal. L’artiste fixe vigoureusement sur sa toile des idéogrammes, qu’il vient retravailler par des aplats ou en employant la technique du dripping, projection et écoulement de peinture aléatoire introduit par le peintre expressionniste abstrait Jackson Pollock. Les idéogrammes se retrouvent plongés dans des effets de peinture et de relief, entre craquelures et fractures, qui soulignent le procédé de superposition propre à l’artiste.

Le travail d’écriture, de lumière et de composition permet à Danhôo de transposer, dans ses toiles, ses émotions. Il nous conduit dans son univers mêlant à la fois magie et violence. Ses émotions sont partie intégrante de ses œuvres, jusqu’au plus petit détail, jusqu’au choix des couleurs, le bleu symbolisant la chance dans la tradition chinoise et le rouge, le bonheur.

Danhôo décrit ainsi son travail pictural : « Les mots que je peins sur chaque toile représentent nos vrais besoins quotidiens comme l’amour, la famille… C’est une déclaration à la société. »

À Chamarande, le peintre crée une symphonie picturale pour chacune des pièces du château et de l’orangerie. Dans le château, ses toiles jouent avec les décors en s’intégrant dans les boiseries et les cartouches, telles un écho à la monumentalité des murs du bâtiment historique ; tandis que sur le sol sont disposés de grands poufs décorés de ses peintures pour que le public puisse admirer de manière allongé ses toiles…

Cette symphonie se manifeste également dans un all over à l’orangerie où Danhôo peint in situ, et recouvre les murs de l’idéogramme RÊVE. Une invitation à vivre une expérience immersive au cœur de son univers.

Les médiateurs vous proposent tous les samedis et dimanches à 15h
une visite commentée de l’exposition.

Découvrez le PROGRAMME DES ACTIONS CULTURELLES (janvier-juin 2018) à destination de tous les publics, jeunes, familles et adultes

Danhôo © Droits réservés