Domaine de Chamarande

à partager en Essonne

Conseil Général de l'Essonne
Bandeau rouge

L’amphithéâtre et le canal

L’ AMPHITHÉÂTRE ET LE CANAL

Membre de l’Académie royale d’architecture et dessinateur de jardins Pierre Contant d’Ivry (1698-1777) a travaillé à la demande de Louis de Talaru, marquis de Chalmazel, de 1737 à 1763 sur le Domaine de Chamarande qui était alors l’un des plus vastes de l’Île-de-France avec une superficie plus de 2.000 hectares.

Il restructure les parties boisées autour de fabriques qu’il implante en divers endroits du Domaine. Sont alors construits le pavillon du belvédère, l’orangerie, la glacière, et aménagés le jeu de l’oie et le fer à cheval. De nombreux canaux sont creusés pour agrémenter la promenade, développer des lieux de pêche et ménager des réservoirs d’eau.

Le canal des Houx, anciennement des génieures, est agrandi suivant un axe est-ouest. A son bout se trouvait le pavillon dit de l’île ou encore des turcs qui s’achevait par un amphithéâtre ovale repéré sur le terrain grâce aux indices donnés par la présence de très vieux sujets de buis, d’ifs et de platanes dans une parcelle forestière.
Conforté par un travail de recherches en archives, un dessin de jardin de Pierre Contant d’Ivry, réalisé entre 1740 et 1759, a été retrouvé ; il montre un amphithéâtre de verdure prolongé par une perspective donnant sur le canal des Houx.
Pour valoriser ce tracé, une plantation de très beaux platanes a été réalisée par l’équipe des jardiniers du Domaine, et une œuvre de Gilles Bruni a pris place dans la forêt au pied des végétaux historiques – buis, ifs et platanes centenaires.

© Brice Lallement / Plan historique de Pierre Contant d'Ivry / © Brice Lallement